↑ Revenir à Notre Evêque

Ses Armoiries

armoirie_houndekon Monseigneur Eugène Cyrille HOUNDEKON, Evêque du diocèse d’Abomey, nous donne le sens de ses armoiries et de sa devise.

 » Mes armoiries sont résumés par la devise en latin : Operemur Bonum Ad Omnes, ce qui est tiré de la Lettre de St Paul Apôtre aux Galates (Gal 6,10 ) et qui se traduit par : travaillons pour le bien de tous.

Je voudrais ainsi que mon épiscopat soit la manifestation de la bonté et de la beauté entraînantes de Dieu, dans l’optique de la création : « Dieu vit tout ce qu’il a fait : cela était très bon » (Gn 1,31). En effet, dans notre monde, nous n’apprécions pas assez l’œuvre de Dieu, le bien qui se fait autour de nous et nos propres capacités de relever à la fois individuellement et collectivement nos défis de développement, grâce à la puissance du recours à Dieu, auteur et artisan principal de tout bien et de tout bonheur.

D’une part, il s’agit de promouvoir le bien du salut, à travers une pastorale soutenue de l’expansion de la lumière de la foi ; d’autre part, le bien moral qui découle de la qualification d’une conscience vraie et droite, à travers des choix de vie devant déterminer notre destin pour la bénédiction et non pour la malédiction (Cf Dt 11,26 ss) ; enfin le bien physique et psychique qui touche au respect des lois de la nature, à ce tout qui est agréable et utile et qui procure le bonheur individuel ou social, en épanouissant le corps, l’esthétique, la culture et le développement.

Dans cette optique de la mise en œuvre du Bien, j’ai prévu trois sections dans mes armoiries :

Au centre : l’hostie et le calice, en signe d’option pour la spiritualité eucharistique, à travers une vie d’adoration du Dieu Vivant et Présent, une pastorale d’imitation de l’amour du Christ, Bien suprême.

A gauche : un palmier à huile, symbole du travail productif dont rien ne se perd, et qui exige un entretien patient et persévérant (5ans). Ce symbole vise la redécouverte et l’implication de tous pour la culture et l’amour du travail diligent, honnête et bien fait dont tous et toutes tirent du bien.

A droite : un sceptre et une couronne, symbole de la longue tradition royale d’Abomey et de ses environs. Ces insignes de pouvoir témoignent de l’exercice effectif de l’autorité. Ils renvoient en fin de compte au Christ, Roi des rois, dont l’autorité est centrée sur le service de tous et de toutes. De même, je voudrais exercer mon pouvoir de gouvernement sur le diocèse d’Abomey, à l’imitation du Christ, en promouvant prioritairement le bien commun et tout ce qui contribue à la croissance et l’épanouissement de chaque personne humaine. »