Déc 06

Profession des vœux perpétuels chez les sœurs de Notre Dame de l’Assomption à ADANDOKPODJI

Samedi 03 Décembre 2016

 

img_20161203_142908

 

Vidéos

 

 

 

 

 

Nov 23

SEMAINE DE SPIRITUALITÉ ET DE SOLIDARITÉ : Centre Pastoral Bernardin Cardinal GANTIN à Agonli-Houégbo/ Bamè, du 21 au 25 novembre 2016

THEME DE LA RETRAITE :

 

L’ESPERANCE, MAINTENANT ET TOUJOURS

 

Prédicateur : Père Luc HOUNDAKENOU                   pere-luc-houndakenou

Nov 23

Thème de l’année pastorale 2016 – 2017

En français :

«  Toi jeune, sois l’avenir de l’Eglise :  mets ta force, ta foi, ton éducation, et ta générosité au service de tous ».

 

En fongbé  :

« Hwi   Jɔwunjɔjă  ɔ, Nyĭ   sɔnanyɔ   Iglĕjà   tɔn :  Sɔ   hlɔnhlɔn  towe,  nŭɖíɖí   towe, kplɔn   towe  kpodó   xòmɛnyúnyɔ  towe   kpán  dó  nɔ  mɛbĭ  kannú »

 

pic_2661

 

 

Monseigneur Eugène Cyrille HOUNDEKON explique le thème de l’année pastorale 2016 – 2017

 

 

 

 

Nov 09

Jubilé d’Argent du Père Jules DJODI ( 1991-09 Novembre 2016 ).

Une messe pontificale à été célébrée ce mercredi 09 Novembre 2016 à 10 h à HOUEGBO DJODIGON  pour rendre grâce .

Août 08

Vœux perpétuels de sœur Amessé Hola Akossiwa Léa et 50 ans de vie religieuse des sœurs Michelle PARENT et Rita MARION de la Congrégation des Sœurs des saints cœurs de Jésus et de Marie (SSCCJM)

06 août 2016

Les sœurs de la congrégation des saints cœurs de Jésus et de Marie ont jubilé de joie le samedi 06 août 2016 en l’Eglise Saint Charles Lwanga de Bohicon. C’était à l’occasion de la célébration des vœux perpétuels de la sœur Amessé Hola Akossiwa Léa et les noces d’or de vie religieuse des sœurs Michelle PARENT et Rita MARION. Un événement ecclésial qui a réuni les fidèles du Bénin, du Togo et de la Côte d’Ivoire. En effet, l’Eglise famille de Dieu à Abomey voudrait rendre un hommage sincère et mérité à la Congrégation des saints cœurs de Jésus et de Marie dont les membres déploient dans le diocèse d’Abomey les bienfaits de leur vie d’une continuelle identification aux cœurs sacrés de Jésus et de Marie à travers les fruits de leur charisme dans le domaine de la catéchèse et de l’éducation scolaire. La sœur Michelle PARENT en mission en Côte d’Ivoire n’a pas pu prendre part aux festivités pour raison de santé.

La procession d’entrée devant conduire les deux heureuses du jour à l’autel de Dieu a drainé une cinquantaine de prêtres et des religieuses de SSCCJM. Comme l’indiquait le refrain du chant d’entrée «  Que tes œuvres sont belles. Que tes œuvres sont grandes Seigneur, Seigneur, Tu nous comble de joie », la profession des vœux perpétuels et la célébration des noces d’or dans la vie d’un homme constituent des motifs d’action de grâce.

L’Évêque d’Abomey, Monseigneur Eugène Cyrille HOUNDEKON, expliquant les textes de la liturgie de la Parole n’a pas manqué de mettre en lumière la bonté inépuisable de Dieu qui se sert de la fête de la Transfiguration célébrée les 6 août pour combler l’Eglise famille de Dieu à Abomey d’un événement ecclésiale inoubliable afin de faire découvrir la richesse du patrimoine spirituel que constitue la Congrégation des saints cœurs de Jésus et de Marie. Il a d’abord salué la présence de la sœur régionale des SSCCJM, la sœur Rita MARION qui a accueilli les vœux de la sœur Amessé Hola Akossiwa Léa au nom de la Supérieure générale de la Congrégation. Il a ensuite félicité la sœur Assumpta IGWE, responsable des jeunes sœurs de la communauté, pour ses bons offices et salué la sœur Michelle PARENT subitement retournée au Canada pour raison de santé. Il a enfin salué la présence massive des membres de la collectivité AMESSE de sœur Léa, les familles alliées et amies venues du Togo et d’ailleurs ainsi que la parenté présente en pensée et les proches de la sœur Rita provenant du Canada et les autres parties du monde.

Abordant les textes de la première lecture, Monseigneur HOUNDEKON a focalisé l’attention des fidèles sur la deuxième lettre de Saint Pierre. Dans cette lettre, l’auteur sacré a souligné à grands traits la valeur sacrée de la Parole de Dieu en tant que reflet de la lumière divine qui éclaire notre vie et révèle la volonté de Dieu sur nous. L’Evêque d’Abomey a fait remarquer : «  Ce passage a indiqué le témoignage personnel de Pierre au regard de son expérience de la transfiguration de Jésus, Lui qui est Lumière du verbe   de Dieu fait chair … Cette lettre de Pierre invite à une sincère et véritable prise au sérieux de la parole, parole délivrée par les vrais prophètes, eux qui sont les portes- paroles de Dieu, parole délivrée surtout par le Christ qui est à la fois parole de vie et lumière du monde »

Après l’homélie, la sœur Rita MARION a fait le renouvellement de ses vœux. Bougie allumée, elle a renouvelé ses vœux en ces termes : «  Moi, Rita MARION, consciente de répondre à l’appel du Christ par un don libre de tout mon être à Dieu…. Je veux le vivre dans les dimensions d’une vraie charité fraternelle et communautaire dans l’esprit de notre fondatrice Mère Marie-Amélie FRISTEL qui toujours se fit toutes à tous. »

Après la Litanie des saints, la sœur Amessé Hola Akossiwa Léa bougie allumée a émis ses vœux perpétuels. Elle appartient désormais et définitivement à la Congrégation des sœurs des saints cœurs de Jésus et de Marie. Elle a reçu l’alliance des mains de la sœur régionale Rita MARION. Suivirent les accolades des sœurs des SSCCJM.

Enfin, la sœur Amessé Hola Akossiwa Léa en bonne africaine a choisi le calebassier comme symbole de son engagement définitif. Elle expliquait : « En cette heureuse occasion de mes vœux perpétuels, j’ai choisi le calebassier comme symbole du don total de ma personne et de ma vie à Dieu dans la Congrégation des Religieuses des saints cœurs de Jésus et de Marie. Mais pourquoi ce choix ?

            Le calebassier est un arbre qui a trois à huit mètres de hauteur. Il est si utile à la nature et aux hommes que rien n’est sans valeur en lui. C’est le sens que je veux donner aujourd’hui à mon engagement à Dieu dans cette grande famille des SSCCJM. Cet arbre est composé de feuilles rattachées aux branches que supporte un tronc dont les racines tirent du sol la substance de son alimentation. C’est tout cet ensemble qui lui donne la force de supporter le poids des gousses de différentes formes. C’est donc ce fait prodigieux qui m’inspire et me donne la force de m’accrocher davantage à Dieu, comptant sur son soutien pour remplir ma mission.

            Dans son feuillage bien long, le calebassier produit l’ombrage nécessaire à toute personne fatiguée qui a besoin d’ombre. Pour ma part, je voudrais être un refuge pour les pauvres et les sans-voix.

            Les gousses, quant à elles, lorsqu’elles ne sont pas mûres, sont utilisées pour la décoration ou dans la fabrication des instruments de musique. Aussi, dans ma petitesse et dans le cheminement vers la perfection, je voudrais servir à tous les niveaux.

            A l’étape de sa maturité, il donne une calebasse à l’usage des hommes. C’est ainsi que je voudrais être, à mon tour, source de vie et d’amour au service de l’Eglise.

            Enfin, le calebassier est un arbre plein de vertu.

            Je dois ajouter que le calebassier donne ses fruits en toute saison. Il résiste aux intempéries climatiques. C’est ainsi que les difficultés, les peines et les joies ne seront pas un obstacle dans mon ardent désir d’être signe d’amour de Dieu dans mon milieu de vie »

            Dans une ambiance festive, la célébration des vœux perpétuels de la sœur Amessé Hola Akossiwa Léa et les noces d’or des sœurs Michelle PARENT et Rita MARION s’est poursuivie avec les agapes fraternelles dans la communauté des sœurs sise à la paroisse saint Charles Lwanga de Bohicon.

Corneille Lin GNANCADJA

PIC_2612

PIC_2606

Vidéos

 

 

 

 

 

Août 02

Pèlerinage diocésain des femmes catholiques

Lundi 1er août 2016

 

 

Vidéos

 

 

 

 

 

Juil 30

Profession des voeux temporaires des filles de la Congrégation des soeurs Maestre Pie Venerini à Za-Kpota

La  Communauté  des sœurs Maestre Pie Venerini s’est implantée au centre féminin de Za-Kpota en 2010. Elle a conclu depuis lors avec le diocèse d’Abomey une convention officielle dont l’article 7 stipule « La Congrégation des sœurs Maestre Pie Venerini jouit  de la propriété d’accueillir des vocations provenant du diocèse ou d’ailleurs. La Congrégation peut dans le respect des dispositions des droits universels ouvrir un noviciat et former ses propres candidats. »  Dès lors, suivant les intentions de la fondatrice, Sœur Rosa Venerini (9 février 1656 – 7 mai 1728), la communauté s’est donnée comme tâche primordiale la formation des femmes. Car, il fallait éduquer pour libérer. Pour annoncer donc le Christ, il fallait que les personnes qui le recevaient soient libérées de l’ignorance.

Le samedi 30 juillet 2016, cinq professes ont émis les vœux temporaires dans ladite congrégation. Il s’agit des sœurs : Appoline TOMAVO, Audrey AFFEDJOU, Flore BOYA, Francine SODJO et Marguerite AFFO.  Sous la direction de la sœur Viviane Ablawa AGOH, responsable de la communauté, ces filles ont acquis des connaissances nécessaires pour affronter les réalités inhérentes à la vie religieuse. Elles ont été touchées et saisies par leur charisme d’enseignement pour éduquer et libérer ; saisies également par leur spiritualité du Verbe incarné de la Foi.

La procession devant conduire à la cérémonie de la profession des vœux s’est ébranlée à 10 h 05 mn. Les cinq futures professes ont tenu chacune une bougie allumée, signe de la consécration totale de leur être à Dieu et à la Vierge Marie. Chaque future professe se dirigeait du côté droit de l’autel pour déposer sa bougie allumée au pied de la Vierge Marie.

Après la liturgie de la parole, les cinq professes ont émis avec un cœur enthousiaste  leurs vœux  de disponibilité à vivre  l’obéissance aux supérieures, la pauvreté évangélique et la chasteté en vue du royaume des cieux en présence de la délégation italienne composée de la sœur Sisili Muringamyalil Thomas, vicaire générale et de la sœur Elisabeth Messias de Menezes.

Dans son homélie, l’ordinaire d’Abomey, Monseigneur Eugène Cyrille HOUNDEKON, a d’abord salué la présence du père Sylvain ACCLOMBESSI, vicaire général de l’Eglise famille de Dassa-Zoumè. Il a ensuite remercié les pères concélébrants qui, malgré leurs multiples occupations, sont venus encourager et soutenir la première profession temporaire des sœurs de la congrégation Maestre Pie Venerini. Pour finir, le prélat a salué la délégation italienne envoyée par la Mère générale, Eliana Massimi, Supérieure générale des Maestre Pie Venerini.

Dans la première lecture tirée du livre  de Jérémie, Monseigneur HOUNDEKON a montré la place capitale de l’initiative divine dans l’histoire de toute vocation. «  La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. »  ( Jr 1, 4 et 5 ).

A travers le récit de sa vocation, le prophète Jérémie nous enseigne que pour répondre à l’appel de Dieu, il faut une entière disponibilité, l’obéissance et la pleine confiance de l’appelé. L’Evêque d’Abomey a souligné que dans l’histoire des vocations spirituelles, tous les appelés qui ont marché humblement sur cette voie dans la crainte de Dieu ont fait une expérience positive.

S’adressant aux professes, Monseigneur HOUNDEKON  les a invitées à miser sur le Christ avec une confiance solide, totale et inébranlable.   «  C’est dans la culture d’une vie de prière profonde nourrie par la Sainte Bible et épanouie dans l’application des constitutions et du directoire des sœurs Maestre Pie Venerini qu’elles vivront une vie consacrée digne d’éclairer les cœurs comme la lumière. Une vie digne de répandre la bonne saveur du sel pour attirer les âmes ».  Le célébrant continuait : « Je vous exhorte instamment à disposer votre corps, votre esprit, votre âme et votre conscience à la purification que produit le sel évoquée dans l’évangile ». Pour réussir la vie consacrée, il importe donc d’éviter l’esprit matérialiste, les relations frivoles et la résistance aux ordres des supérieures en vivant une vie de pauvreté, d’obéissance et de chasteté.

La cérémonie de la profession des vœux temporaires des sœurs Maestre Pie Venerini  à Za-Kpota s’est terminée dans la joie. Les familles des jeunes professes manifestaient visiblement leur joie. Accompagnons-les de nos prières afin que nous puissions vivre dans les années à venir la profession de leurs vœux perpétuels.

                                                                                                  Corneille Lin GNANCADJA

DSC_2190

 

Juil 30

Chers correspondants, pour sécuriser vos articles et vos messages, nous avons procédé à un changement d’adresse. Pour tous vos articles et messages, veuillez utiliser désormais l’adresse mail :

corneille@diocese-abomey.org

Juil 28

Sacrement de la Confirmation, rite d’admission et prise de soutane à Domè

26 juillet 2016

PIC_2517

Vidéos  

 

 

 

 

Juil 25

Célébration des 40 ans d’épiscopat de Monseigneur Nestor ASSOGBA

Bohicon, le 25 juillet 2016

PIC_2454

 

 

 

Vidéos

 

 

 

 

 

 

 

Articles plus anciens «